Comment Lutte Contre les Rats ?

Ils sont de retour et sont de plus en plus nombreux dans la capitale. Paris, à l’instar de plusieurs autres grandes villes fait face à une invasion de rats, notamment dans la rue et plusieurs espaces verts.

Entre horreur et dégoûts pour beaucoup, le phénomène des rats à Paris est en train de prendre des proportions inquiétantes. Bien entendu, la présence des rats est assez utile, car ils contribuent au nettoyage des égouts en consommant une partie des déchets. Voici comment Paris entend lutter contre les rats.

Ce qu’il faut savoir sur les rats à Paris

Les spécimens de rats que l’on retrouve à Paris mesurent entre 19 et 27 cm pour un poids d’environ 300G. Ce qui explique le véritable choc que peuvent ressentir les parisiens à leur vue.

Ce sont des bêtes qui peuvent dévorer l’équivalent de 10% de leur poids. De plus, ce sont des espèces très prolifiques, car la femelle atteint sa maturité sexuelle seulement au bout de 8 semaines.

Dans la ville de Paris, les rats aiment vivre dans les lieux humides tels que les jardins, les jardinières des rues, le talus du périphérique ou encore les promenades boisées. Ce sont, en effet, des endroits où ils peuvent trouver suffisamment d’eau, de la nourriture ou encore de la terre pour y construire leurs terriers sans craindre un dératiseur.

Besoin d'un devis gratuit ?
Découvrez ce qu'il en coûte, estimez facilement le coût d'une extermination. Demander une estimation via notre FORMULAIRE D'ESTIMATION.

Aujourd’hui, Paris n’est pas seulement la grande ville française confrontée à l’invasion des rats. Beaucoup d’autres grandes métropoles en campagne sont aussi envahies par les rats.

Sont-ils nombreux ?

Il est aujourd’hui assez difficile de connaitre le nombre exact de la population des rats dans Paris. Cependant, les autorités ont eu recours à plusieurs expertises afin de les dénombrer.

Pierre Falgayrac a pu établir la présence de 0.72 rats pour chaque mètre carré d’égout. Ce qui équivaut à une population totale de 2.9 millions d’euros dans les égouts de la capitale. Ceci est un nombre impressionnant surtout lorsqu’on sait qu’en plein centre-ville, il y’a d’anciens égouts et poubelles qui jonchent sur le trottoir.

Comparé au nombre d’habitants, il existerait environ 1.5 à 2 rats par personne dans Paris. Avec l’imaginaire qui s’est formé autour des rats au fil des années, on imagine clairement qu’il est assez difficile pour les parisiens de vivre dans ce contexte sans dératiseur paris.

Causent-ils des dégâts ?

La présence de rats rime forcément avec incidents et dégâts. Le plus important des incidents se déroule au niveau des installations électriques. En effet, les rats ont tendance à ronger les fils conducteurs sont particulièrement ciblées et ceci réduit la sécurité des installations électriques.

En 2014, le rapport d’expertise de l’accident entre le TER et le TGV, ayant fait 40 blessés, révélait que les fils conducteurs des installations électriques avaient été rongés par les rats.

Pire, la France n’importe désormais que des fils électriques en plastiques pour faire face aux risques d’incendies. Cependant, étant fabriqués à base d’amidon de maïs, les rats et les souris le considèrent comme leur nourriture.

Si l’on sait que les rats sont des espèces qui ont permanence besoin de s’user les dents, car elles poussent en permanence, il arrive souvent que les fibres de téléphone soient coupées privant au passage certains d’habitants d’internet. Une situation qui ne saurait durer et une opération de dératisation paris s’impose.

Présence des rats à Paris : y’a-t-il un risque sanitaire ?

Pour plusieurs experts du domaine, il faudrait mesurer les risques sanitaires à leur juste valeur, lorsqu’il s’agit de rats. En effet, le rat brun est une espèce à fort potentiel de diffusion de maladies sans en être porteur.

Si l’on sait que la Leptospirose est une maladie qui progresse de plus en plus France, il faudrait mettre en des dispositifs empêchant sa prolifération, surtout dans les grandes agglomérations. Aujourd’hui, plus de 1000 cas de Leptospirose ont été diagnostiqués dans les grandes villes y compris Paris. Non combattue, l’invasion des rats pourrait bientôt devenir un véritable problème de santé publique.

On se rappelle bien sûr de la dernière épidémie de peste qui a frappé Paris en 2019-1921 qui avait fait plus de 30 victimes. Cependant, dans le lot de 86 rats capturés par un dératiseur paris au niveau du Parc des Chanteraines, il n’y’a pas de spécimen véhiculant des maladies graves.

De plus, les espèces de rats que l’on voit à Paris sont de nature peureuse et il n’y a pas de risques de morsures en contact avec les citadins. De qui rassurer partiellement les Parisiens.

Un plan ciblé pour limiter la prolifération des rats

Pour stopper le développement de la population des rats, un plan a été mis en place avec un budget de 1,5 million d’euros. En effet, s’il est quasiment impossible d’éradiquer les rats de la ville de Paris, la ville entend au moins réduire sensiblement leur présence.

Pour cela, des actions seront mises en place afin de les empêcher de sortir des égouts, la dératisation paris dans les zones en travaux ou dans les égouts des immeubles et de cibler la population de rats vivant en surface. Pour les zones les plus touchées telles que les parcs et les jardins, le plan envisage de les clôturer et d’installer des pièges sans risques pour l’environnement.

Quelle utilité les rongeurs peuvent-ils avoir pour la ville ?

En dépit du contrôle des accès et mesures d’hygiène prises afin de lutte contre les rats autour des écoles et les souris présents un peu partout dans la ville parisienne, il semblerait que la présence de ces rongeurs pourrait être bénéfique. En effet, les spécialistes soutiennent que les rats pouvaient consommer jusqu’à 800 tonnes de détritus tous les jours.

C’est grâce à cela que les égouts ne sont pas bouchés. Les rats mangent tout ce qui se trouve dans les égouts, d’où leur utilité. Ils les débouchent ainsi. De plus, ils contribuent également à la désimperméabilisation des sols de Paris et restent en même temps des avertisseurs de crue.

Mais le problème c’est qu’une fois qu’ils se retrouvent en dehors des égouts, les rats et les souris deviennent vraiment des dangers. Ils peuvent détruire les fils électriques et des équipements et même dans le métro. Sans oublier le fait qu’ils vont s’incruster dans les restaurants et dans tous les endroits où il y a de la nourriture, devenant ainsi dangereux pour la santé.

De plus, on aurait tort de sous-estimer le danger sanitaire que représente la présence de ces rongeurs.

Quelles sont les conséquences de cette invasion incontrôlée de rats ?

Les raisons de faire appel à un dératiseur paris ne manquent définitivement pas. Les rongeurs parviennent à se faufiler dans des orifices d’à peine 5 centimètres de diamètre. Restaurants, hôtels, boulangeries, bureaux, appartements, maisons de retraite… ils peuvent s’installer n’importe où.

Dans certains établissements, la présence des rats et souris est rapidement perçue comme étant un manque d’hygiène. Ce qui pourrait faire fuir plus d’un. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains professionnels (comme ceux de la restauration par exemple) évitent toujours de parler de la présence de rats et/ou souris. Ils se hâtent de contacter un expert en dératisation paris.

Il faut savoir que la dératisation reste toujours le meilleur moyen de se débarrasser des rats dans les établissements. Le dératiseur paris saura gérer efficacement votre problème.

Les rats peuvent avoir de sérieuses conséquences sur la santé de l’homme. Le rat brun par exemple est un puissant vecteur de diffusion de pathogènes. Il parvient à transmettre facilement la salmonelle, ou encore la leptospirose, et le pire, c’est que le rat n’en sera jamais affecté lui-même. Les rongeurs peuvent toujours véhiculer des maladies, mordre et ruiner en même temps vote réputation.

Que fait la ville pour lutte contre les rats ?

Pour plus d’efficacité dans la lutte contre la prolifération des rats, la ville de Paris a adopté, à l’instar du plan de lutte contre les rats, un certain nombre de mesures. Dès lors, la ville entend multiplier les opérations de dératisation au niveau des espaces verts et surtout renforcer la surveillance de ces sites.

À travers l’augmentation du nombre de poubelles, les autorités entendent limiter l’accessibilité de la nourriture pour les rongeurs. À cela s’ajoute l’augmentation des passages pour le ramassage des ordures dans les zones fréquentées, notamment pour les pique-niques.

D’ailleurs, des modèles de poubelles inaccessibles aux rats sont à l’étude pour le remplacement de toutes les poubelles existantes dans la ville.

Des mesures coercitives sont aussi à l’étude, notamment la sanction des personnes qui jettent de la nourriture dans les rues et les espaces verts. Un semble de mesure qui permettra à terme de limiter la population des rats à Paris.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous avez une problématique de rats, souris, cafard, puce, punaise de lit ou autre nuisibles à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.