Reproduction Cafard : Le Cycle de Vie des Cafards et Blattes

Les cafards habitaient dans et autour des marécages tropicaux de la planète bien avant l’apparition des dinosaurs.

 

D’après une découverte archéologique dans une cave à l’Ohio aux Etats Unis, d’un cafard de neuf centimètres bien fossilisé, l’espèce était présente sur terre depuis plus de trois cent mille ans.

 

Aujourd’hui, chaque continent hôte ses espèces indigènes propres à son environnement.

 

Les cafards et les termites font partie de la même famille d’insectes, ils appartiennent à l’ordre des blattoptères (blattodea) qui regroupe un total d’environs 7500 espèces différentes.

 

La différence entre les deux est que les termites vivent dans des colonies avec un système de castes dit “eusocial” – avec une reine qui s’occupe de la reproduction et des soldats stériles qui font le reste du travail.

 

Par contre, les blattes vivent dans un système “présocial”, et ainsi toutes les blattes adultes ont la possibilité de se reproduire.

 

La reproduction des cafards

Omnivores, ces petites bêtes se nourrissent de tout ce qu’il trouvent, même cuir ou papier, excréments ou cadavres.

 

C’est une parmi les raisons qui ont permi aux blattes de survivre depuis des millions d’années. L’autre raison la plus importante est leur facilité à se reproduire.

 

Cet article n’explique pas comment se débarrasser des cafards, mais est dédié à l’explication de la procédure de reproduction chez les blattes en guise de vous offrir des informations qui faciliteraient un traitement de cafards ou bien une extermination de cafards si requis.

 

Besoin d'un devis gratuit ?
Dites au revoir aux parasites. Recevez un devis gratuit et sans engagement de Stoprat. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.

 

Reproduction chez la blatte américaine

Les blattes se reproduisent toute l’année – les blattes femelle peuvent se reproduire jusqu’à 5 ou 6 fois par an. Ces espèces préfèrent une température de 25°C et un taux d’hygrométrie de 75%.

 

Les femelles pondent ce qu’on appelle des “oothèques” qui peuvent contenir environs 35 nymphes chacune avec une légère différence au niveaux des espèces (soit un total de plus de 200 naissances par année pour chaque blatte femelle si les conditions le permettent).

 

La blatte américaine (qui peut vivre de 9 à 10 mois si les conditions sont favorable) peut pondre jusqu’à 16 oeufs qui se développent dans la larve pendant 20 jours – ces larves vont subir jusqu’à 10 mues avant de ne devenir adultes.

 

Le développement des oeufs et des larves dépend de la température chez la blatte américaine plus que pour les autres espèces, et l’accouplement est provoqué par les substances odorante que la femelle peut libérer pour attirer le mâle.

 

Cela se produit une fois par dix jours et la fécondation se fait naturellement par les voies génitales – le mâle injecte du sperme liquide dans le corps de la femelle.

 

Pour protéger son oothèque, la femelle garde celle-ci dans ses voies vaginale et ne la dépose que dans des endroit dits “nids de cafards” où plusieurs oothèques sont regroupés grâce aux phéromones d’agrégation (liquides odorants qui permettent aux cafards de se regrouper et de communiquer).

 

En cas de danger, la femelle peut libérer l’oothèque soudainement, d’où le mythe que la blatte donne naissance à des petits quand on l’écrase.

 

Reproduction chez la blatte germanique

L’oothèque de la blatte germanique peut contenir légèrement plus d’oeufs que celle de la blatte américaine: on peut y trouver jusqu’à 40 oeufs pour lesquelles elle garantie la nourriture et le transport pendant tout un mois.

 

Durant cette période, la blatte femelle réduit son activité au maximum et ne fait rien à part nourrir et transporter son oothèque.

Juste avant la pente, la blatte absorbe un peu d’eau afin d’avoir une force qui sert à appliquer une pression suffisante pour lâcher son oothèque.

 

Les larves auront aussi besoin d’être libérés près d’une source d’eau puisqu’elles ne pourront pas se déplacer à grande distance sans pouvoir consommer assez d’eau, comme est indiqué sur Encyclopedia of Insects” (2009).

 

Besoin d'un devis gratuit ?
Découvrez ce qu'il en coûte, estimez facilement le coût d'une extermination. Demander une estimation via notre FORMULAIRE D'ESTIMATION.

 

Au long de sa vie, le cafard germanique peut faire jusqu’à 7 oothèques. Les larves de la blatte germanique doivent muer jusqu’à 6 fois avant de ne pouvoir se reproduire à leur tour – quand chaque mue dure environs une semaine, un développement totale de de l’oeuf au cafard adulte peut prendre 40 jours en minimum, et jusqu’à deux à trois mois si les conditions sont difficiles.

 

Reproduction chez la blatte orientale

Pour la blatte orientale, la procédure de passage de l’oeuf à l’état adulte prend entre 6 et 15 mois, beaucoup plus longtemps que pour la blatte germanique.

 

Le développement de l’embryon dure 2 mois si la température est stable à 30°C. Le cafard peut mettre plus de temps avant de pouvoir faire éclore son oeuf si la température est plus basse (avec 10°C en mois, la procédure peut prendre un mois en plus).

 

Après la période d’incubation commence le développement de l’insecte vers la phase adulte.

C’est une procédure différente chez les mâles et les femelles avec plus de temps nécessaire pour la blatte femelle (5 mois pour un mâle et jusqu’à 15 mois pour une femelle si la température est stable à 30°C). Durant cette période où elles sont encore des larves, chaque insecte peut subir jusqu’à 10 mues.

 

L’oothèque de la blatte orientale contient généralement 15 oeufs, et celle-ci est relâchée sur le champ, à l’encontre du cas de la blatte germanique qui garde son oothèque protégée comme on l’a expliqué plus haut.

 

Chaque femelle peut produire moyennement 8 oothèques durant une moyenne de vie de 8 à 10 mois, soit plus qu’une oothèque par mois pour chaque femelle.

 

Faire appel à une société anti-cafard

Il existe dans la nature plusieurs remèdes possibles contre l’invasion des cafards. Il est possible d’utiliser de l’huile essentiel d’eucalyptus citronnée de préférence, essence de lavande, ou bien un mélange de farine et de sucre.

 

Il faudrait préparer un appât et le mettre dans des pièges en carton possibles à utiliser. Et pour le nettoyage, un aspirateur ou un nettoyeur à vapeur peuvent être efficace.

 

Notre entreprise de désinsectisation basée à Paris vous explique comment stopper le développement des blattes, et offre des prix variables pour la solution ultime qui est d’appliquer une désinsectisation dans votre logement où dans un autre endroit infesté.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous avez une problématique de rats, souris, cafard, puce, punaise de lit ou autre nuisibles à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.