Quels traitements existent contre le coronavirus ?

Le SARS-Cov-2 est un virus qui représente un agent infectieux pouvant s’introduire dans les cellules, son traitement repose sur plusieurs facteurs, mais seul un vaccin peut actuellement être efficace contre le covid-19 de façon précise, parce que ça faciliterait la création automatique des anticorps nécessaires pour combattre l’intrus.

 

Cependant, les virologistes expliquent que l’élaboration d’un vaccin nécessiterait une période de quelques mois, parce qu’il faudrait savoir exactement ce que fait guérir les patient après avoir attrapé la maladie, et exactement ce qui affaiblit le virus à l’intérieur du corp humain.

 

Les réactions du corp dépendent d’une personne à une autre, un quart des personne touchés ont subi des infections et des syndromes respiratoires sévères, et un pourcentage de 3% des personnes atteintes par le virus ont trouvé la mort, bien que les moins fragiles pourraient ne présenter aucun symptôme.

 

Présentement, pour la guérison des personne atteintes par le covid-19, on utilise des traitements et des médicaments déjà existants en plus des traitements symptomatiques, et le développement et la création de traitements contre le nouveau coronavirus comme médicaments pourrait prendre aussi quelques mois, tout comme l’élaboration d’un vaccin spécifique.

 

Le traitement du coronavirus par chloroquine

L’hydroxychloroquine est un médicament conçu à l’origine pour traiter le paludisme, mais aussi, son efficacité a été testée et prouvée contre d’autres maladies comme les troubles inflammatoires des articulations, et aussi contre le covid-19 d’après des tests faits à l’Institut Hospitalo-Universitaire de Marseille par des spécialistes en infectiologie.

 

Il faut savoir que 25% des personnes malades traités par le Plaquenil restent porteurs du virus, ce qui est un chiffre important quand ceux qui n’ont pas été traité par un médicament qui comprend de la chloroquine restent porteurs du virus à 90% pour une durée de six jours.

 

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous souhaitez désinfecter votre maison, appartement, hotel, local... à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.

 

Suite aux mesures économiques qui garantissent une bonne partie du financement des recherches contre la pandémie, un essai clinique a déjà été dirigé par le ministère de la Santé, sur 24 patientes et patients et ça a donné de bons résultats, en accord avec le Pr Didier Raoult qui a publié les résultats des tests faits à Marseille, mais faits par une équipe indépendante du Pr Raoult.

 

Ces tests cliniques portent sur le traitement du coronavirus par combinaison de médicaments contenant de l’hydroxychloroquine, et sont dans un stade préliminaire.

 

Bien que ça à eu un début prometteur avec la guérison des 75% des 24 cas testés, ça reste un petit échantillon et les effets négatifs en cas de surdosage ou de mauvaise utilisation ne sont pas encore scientifiquement étudiés.

 

Des médicaments existant comme traitements contre le covid-19

Il est prévu par les professionnels de la santé de développer des médicaments appropriés qui visent le développement du coronavirus dans le corp humain d’ici quelques mois, et en attendant, des médicaments qui existent déjà et qui ont été créés pour combattre d’autres maladies sont utilisés pour traiter les personnes atteintes par le nouveau virus.

 

En Europe, 3200 patientes et patients dont 800 en France seront divisés, pour but d’approfondir les études relatives aux développement des médicaments, en quatre groupes.

 

Cet étude est menée par un consortium multidisciplinaire qui intervient contre les infections épidémiques depuis la propagation en 2009 de la grippe A(H1N1).

 

Les groupes prendront des traitement différents, un premier ne recevra que des traitements symptomatiques,un deuxième groupe sera traité par le remdesivir approprié à l’Ebola, le kaletra qui est un traitement contre le VIH pour un troisième groupe.

 

Le dernier quart sera traité par une combinaison de protéines d’origine naturelle et de kaletra, en plus des traitements symptomatiques pour les trois groupes dernièrement cités, pour contrer la vitesse importante de la propagation du virus.

 

Des anticorps pour détruire le virus

Il s’agit de protéines qui s’attachent aux virus pour les détruire, et qui sont originellement créés dans la moelle épinière pour but d’attaquer les virus qui sont étrangers au corp humain, et sont produits par les cellules blanches environs deux semaines après l’introduction des corps étrangers.

 

Ces protéines peuvent être élaborés en laboratoire et injectés dans le corp pour renforcer le système immunitaire, c’est une façon de traiter le coronavirus, mais dont les taux d’efficacité ne sont pas très élevés, et c’est une méthode qui est souvent combinée à d’autres traitements et à des médicaments partiellement efficaces contre le covid-19.

 

Contrairement aux médicaments antiviraux, les anticorps n’affectent pas d’autres cellules du crop, et ne s’attaque qu’au virus étrangers au corp humain.

 

Le problème reste que la création des anticorps in vitro à une échelle massive est un peu difficile, et prendra aussi beaucoup de temps avant de ne pouvoir les tester sur des souris de laboratoire et des cellules humaines.

 

L’élaboration des anticorps contre l’Ebola a pris six mois pour le développement dans les cellules hôtes, avant de ne pouvoir être testé, et l’élaboration des anticorps contre le covid-19 est aussi basée sur d’autres types du coronavirus.

 

Des types d’anticorps déjà développés contre le SRAS de 2003 se sont montrés utiles contre le nouveau coronavirus également. Par contre, ceux développés contre le MERS de 2013 n’auront pas de grands effets contre le SARS-Cov-2, mais vont tout de même être testés sur des souris et sur des cellules humaines hôtes.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous souhaitez désinfecter votre maison, appartement, hotel, local... à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.