Punaise de Lit : Maladie de Chagas, Transmission et Traitement

Dans le cas de contact de lésions, ou bien des yeux ou de la bouche, avec les déjections d’une espèce de punaises qui sucent le sang de leur hôtes comme les punaises de lit , il y’a le risque d’une potentielle transmission de la trypanosomiase américaine connue sous le nom de la maladie de Chagas ou du mal de Calderas.

 

Cette forme de trypanosomiase est transmise par des organismes parasites nommés trypanosoma, dont la plupart sont transmises à l’homme par des insectes et des invertébrés qui se nourrissent de sang, comme la trypanosoma gambiense qui est transmise par les mouches tsé-tsé et qui cause la maladie du sommeil.

 

La plupart des trypanosomiases qu’on trouve dans les quatre coins du monde touchent les animaux et sont sans aucun danger sur l’homme, sauf pour la trypanosomiase américaine et la trypanosomiase africaine qui sont des trypanosomiases humaines et qui concernent l’homme également.

 

La répartition géographique de la maladie de Chagas

 

Ce type de punaise de lit maladie concernait surtout les habitants et les visiteurs de l’Amérique Latine, ma sa présence fut aussi enregistrée dernièrement aux Etats-Unis et au Canada.

 

 

La maladie de Chagas est aussi présente en Europe, bien qu’avec légèrement moins de cas enregistrés chaque année, comme dans quelques régions du Pacifique occidentale.

 

Le mal de Calderas concerne aujourd’hui la population du monde entier, surtout à cause des voyages de l’homme entre l’amérique latine et les autres coins du globe, ce qui cause principalement la propagation de la maladie à une échelle mondiale.

 

Une maladie mortelle

 

La trypanosomiase américaine est une maladie causée par un parasite nommé Trypanosoma Cruzi et qui est potentiellement mortelle, elle a été découverte en 1909 par le médecin brésilien Carlos Ribeiro Justiniano Chagas.

 

Besoin d'un devis gratuit ?
Dites au revoir aux parasites. Recevez un devis gratuit et sans engagement de Stoprat. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.

 

Dans le monde, le parasite touche entre 6 et 7 millions de personnes, la plupart vivant dans l’amérique latine où elles ont pu avoir contact avec les déjections d’une variété de punaises connues en tant que triatomes et portant différents noms dépendamment des régions.

La prévention

 

Pour la lutte contre la maladie de Chagas et sa propagation, il n’y a pas de vaccin spécifique et la lutte antivectorielle contre les éléments qui causent la maladie représente le moyen de lutte le plus utilisé et le plus efficace qu’il puisse y avoir.

 

Le parasite responsable de la maladie est présent dans plusieurs réservoirs chez la faune sauvage de l’amérique latine et l’éradiquer sans impacter la chaîne alimentaire est impossible, la lutte a comme objectif de mettre fin aux possibilités de transmission à l’homme et d’apporter le soin nécessaire pour les personnes qui attrapent la maladie.

 

Les symptômes de la maladie

 

Cette maladie mortelle est connue pour avoir 2 phases, une première phase aiguë qui dure quelques deux mois à peu près, et où il y’a une circulation dans le sang d’un grand nombre de parasites, et une deuxième phase plus grave où les parasites vont se cacher dans les muscles du coeur et des intestins.

 

Elle peut ne pas laisser de symptômes ou laisser des symptômes ou bénins chez la majorité des personnes piquées par un triatome, quand moins de 50% des cas pourront développer une lésion cutanée ou un œdème violacé des paupières d’un œil, et d’autres symptômes comme la fièvre, céphalées, lymphœdème, pâleur, des douleurs musculaires, abdominales ou thoraciques, ou des difficultés respiratoires.

 

Environs 30% des cas présentent des troubles cardiaques, et environs 10% des personnes piquées présentent des troubles digestifs ou neurologiques, ou les 2 à la fois.

 

La maladie de Chagas peut causer une mort soudaine causée potentiellement par une arythmie cardiaque ou par une insuffisance causée par la dégradation des muscles du coeur et de son système nerveux.

 

Lire aussi : La Viralité de la Maladie à Virus Zika en France et en Europe

 

Le traitement

 

Il existe des médicaments qui sont efficace et qui permettent de guérir la maladie, mais qui doivent être fournis aux personnes piquées par le type de punaises en question dès le début de la première phase de l’apparition des symptômes, parce que leur efficacité diminue avec la progression de la maladie.

 

Même les personnes qui ne présentent pas de signes ou qui présentent des symptômes bénins doivent prendre le traitement, pour éviter le développement ou l’évolution de la maladie, mais par contre, les médicaments de la punaise de lit maladie sont contre-indiqués pour les femmes enceintes comme pour les personnes qui présentent des antécédents de troubles neurologiques ou psychiatriques.

 

Des réactions indésirables peuvent survenir chez un pourcentage de 40% des cas, et c’est considéré par les médecins pour calculer les avantages du traitement avant de prescrir les médicaments en question.

 

Les recommandations de l’OMS

 

Pour but d’éliminer les possibilités de transmission de la maladie de Chagas et d’autres maladies, l’Organisation Mondiale de la Santé a développé des réseaux au niveau mondial pour ajouter du renfort aux capacités régionales et nationales dans la lutte contre ce type d’infections et la propagation de maladies dont des parasites sont les principaux vecteurs.

 

L’objectif est de renforcer les systèmes d’information et de surveillance épidémiologique, la prévention de la transmission par transfusion sanguine ou par transplantation d’organes et la promotion des recherches portant sur le dépistage et le diagnostic,

 

L’OMS veut résoudre des problèmes surgissants avec la propagation de la maladie à une échelle mondiale et son apparition dans des zones considérées indemne précédemment et sa persistance dans les régions de l’Amérique Latine.

 

La désinsectisation est recommandée

 

La lutte antivectorielle vise à éliminer les risques de propagation en surveillant et en luttant contre divers éléments pathogènes comme les punaises, mais aussi les tiques, les moustiques, les puces, etc…

 

Nous somme une entreprise qui lutte contre ces éléments pouvant causer du malheur à l’homme, des dégâts mais aussi des maladies comme le mal de Chagas.

 

Notre histoire dans la lutte contre les nuisibles à commencé depuis 2003, des années où nos agents ont pu accumuler une grande expertise pour pouvoir appliquer un traitement convenable à chaque situation.

 

Notre travail est certifié par le ministère de l’Ecologie, et nous intervenons chez les professionnels et chez les particuliers.

 

Envoyez-nous un message depuis ce formulaire, ou appelez-nous au 01 43 08 15 17 pour qu’un conseiller puisse vous proposer un devis gratuit.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous avez une problématique de rats, souris, cafard, puce, punaise de lit ou autre nuisibles à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.