Le Nouveau Coronavirus comme Cause du Diabète

Des nouvelles données indiquent que les personnes atteintes par la Covid-19, peuvent avoir les cellules bêta du pancréas qui sont responsables de la production de l’hormone insuline attaquées par le virus, ce qui conduit au diabète.

Dans une étude publiée dans la revue Nature Metabolism par une équipe de chercheurs du département d’endocrinologie, de diabète et de nutrition clinique du centre médical universitaire Schleswig-Holstein de Kiel en Allemagne, le cas a été rapporté d’un jeune homme qui a contracté un diabète de type 1 insulino-dépendant après avoir contracté le nouveau coronavirus.

Le diabète de type 1 est également appelé “diabète insulinodépendant” et “diabète juvénile”, et c’est une maladie auto-immune où le système immunitaire du corps attaque et détruit les cellules bêta du pancréas, ce qui entraîne une diminution progressive des quantités d’insuline sécrétées par le pancréas.

La maladie se développe avant l’âge de 35 ans et les personnes atteintes ont généralement entre 10 et 16 ans, et il représente 5 à 10% des personnes atteintes de diabète.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous souhaitez désinfecter votre maison, appartement, hotel, local... à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.

Le traitement du diabète de type 1 nécessite que le patient reçoive de l’insuline par injection ou par pompe, ce qui entraîne une diminution de la glycémie.

 

Le nouveau coronavirus et l’acidocétose diabétique

Les urgences de Mayo Clinic aux Etats-Unis ont reçu un jeune homme de 19 ans avec une “acidocétose diabétique” et il avait une glycémie de 552 milligrammes par décilitre.

Le taux normal de sucre à jeun (la glycémie est mesurée 8 heures après le jeûne) est inférieur à 100 milligrammes par décilitre.

L’acidocétose diabétique est une complication grave du diabète, elle survient lorsque le corps produit des niveaux élevés d’acides sanguins (cétones), selon le site Web de la fédération hospitalo-universitaire américaine.

La maladie se développe lorsque le corps ne peut pas produire suffisamment d’insuline, et sans suffisamment d’insuline, le corps commence à décomposer les graisses comme source de carburant, et ce processus produit une accumulation d’acides dans la circulation sanguine qui conduit finalement à une acidocétose diabétique pouvant être mortelle si elle n’est pas traitée.

Les antécédents médicaux du patient ont révélé une possible infection par Covid-19, 5 à 7 semaines avant, sur la base d’un test positif pour les anticorps contre les protéines émergentes du coronavirus « SARS-Cov-2 » après une réaction du système immunitaire suite à l’infection au virus.

Les chercheurs ont déclaré que bien que le rapport ne puisse pas prouver pleinement la “relation de cause à effet entre Covid-19 et le développement du diabète chez ce patient, mais étant donné les circonstances de ce cas, nous suggérons que l’infection par le SRAS-Cove-2 peut affecter négativement le pancréas et sa fonction, peut-être par les effets directs de dégradation du virus sur les cellules bêta (produisant l’hormone insuline).”

Ils ont ajouté qu’il existe des preuves que la Covid-19 peut modifier la fonction des cellules pancréatiques et altérer la sécrétion d’insuline, et plusieurs études récemment publiées indiquent un lien entre la maladie et le diabète, comme par exemple, une hyperglycémie aiguë qui a été observée chez un grand nombre d’individus infectés par le nouveau coronavirus, quels que soient les antécédents médicaux de diabète.

 

Une forte induction chimique causée par la Covid-19

Des chercheurs ont aussi déclaré qu’il y avait une augmentation notable de l’acidocétose diabétique chez les enfants et adolescents allemands pendant la pandémie de la Covid-19, indiquant une relation entre le nouveau coronavirus et le nouveau diabète de type 1.

Les chercheurs ont ajouté que l’infection par le SRAS-Cov-2 des cellules du pancréas a conduit à une « forte induction chimique » chez les patients atteints de Covid-19 avec des signes de mort cellulaire.

Ils ont déclaré que leur rapport avait des limites et qu’il ne prouvait pas l’existence du lien de causalité manquant entre l’infection émergente à coronavirus et le diabète de type 1, mais par conséquent, des études futures sont nécessaires pour étudier les effets toxiques du virus corona émergent sur les cellules pancréatiques.

Lire Plus : Comment une Personne Diabétique peut se Protéger de la Covid-19 ?

Finalement, ils ont conclu le rapport en disant que les médecins spécialistes du diabète devraient “être conscients de la possibilité de développer un diabète insulino-dépendant en tant que complication aiguë” chez les patients atteints du nouveau coronavirus.

 

D’autres preuves de la liaison Covid-19/Diabète

Un article publié sur le site Nature Metabolism en juin par l’écrivain Smriti Mallampati disait que les preuves croissantes indiquent que le nouveau coronavirus peut conduire au diabète, où l’auteur a indiqué que les preuves provenant d’études tissulaires et de certaines personnes atteintes par la Covid-19 démontrent que le virus nuit à la production d’insuline.

L’auteur a déclaré qu’une étude expérimentale menée sur des “pancréas miniatures” de laboratoire prouvent que le virus peut stimuler le diabète en endommageant les cellules qui contrôlent la glycémie.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous souhaitez désinfecter votre maison, appartement, hotel, local... à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.