La Possibilité de se Reconfiner et la Désinfection des Zones

Un déconfinement progressif a débuté le 11 mai mais l’histoire avec le virus n’est pas terminée, comme l’annonce le ministre de la Santé Olivier Véran, avant d’ajouter qu’il serait essentiel de faire attention pour éviter des contraintes qui obligeraient le gouvernement à appliquer des mesures de reconfinement pour ainsi protéger ses citoyens.

 

Le reconfinement doit être anticipé par les autorités et doit rester dans les esprits de la population, affirme Jean Castex, chargé de la coordination de la stratégie de déconfinement, surtout en l’absence de vaccin et de traitements appropriés, ce qui rendrait la population française “vulnérable à une reprise” de la circulation et la forte propagation du virus.

 

Pourquoi un reconfinement ?

 

Le critère le plus pertinent est le fait de devoir éviter de voir un grand nombre de contaminations, Jean Castex parle de la possibilité des cas positifs à doubler par rapport à ce qu’il en est aujourd’hui, ce qui obligerait le gouvernement à revenir en arrière pour retourner vers un nouveau confinement.

 

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous souhaitez désinfecter votre maison, appartement, hotel, local... à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.

 

Il s’agirait d’un “coup de frein” à la procédure de déconfinement progressif et partiel qui serait indispensable à prévoir et à envisager, et cela concernerait des régions comme ça peut concerner tout le territoire français, surtout quand on fait face à un virus imprévisible et à propos de quoi on aurait pas assez d’informations.

 

Dans le cas où ces critères nous amènent dans une situation où on serait obligés de se reconfiner, il faudrait, selon Jean Castex, avoir une “possibilité de réaction rapide” pour que les mesures puisse avoir un maximum d’efficacité et pour éviter les scénarios les plus pire du relancement de l’épidémie, et dans ce cas, il ne va pas falloir attendre le 2 juin qui est la date prévue de la fin de cette première phase de déconfinement progressif.

 

Les surchargement des hôpitaux

 

Les déconfinement lancé le 11 mai dépendait largement de la capacité des hôpitaux, avec un nombre de personnes hospitalisées et celles en réanimation qui commençait à diminuer, mais si les chiffre augmentent et arriver au double de ceux enregistrés présentement, il serait nécessaire de lancer un reconfinement.

 

Jean Castex prévoit l’apparition de nouveau clusters et de nouvelles zones à risque, et trouve qu’il y a une obligation pour “anticiper un reconfinement en urgence”, et en parallèle, il invite à prolonger le maintien des lits en réanimation dans les hôpitaux et à faire attention au personnel de la santé qui peut être fatigué surtout dans les zones les plus affectées.

 

Il faut avoir une possibilité de réaction la plus rapide possible dans le cas où le nombre de personnes affectées double avant le 2 juin, ajoute le chargé de la coordination de la stratégie de déconfinement dans un rapport de 68 pages adressé au gouvernement et rendu public le 11 mai.

 

Une action possible avant le 2 juin

 

Le retour au confinement en urgence n’est donc pas écarté comme un scénario possible si les critères obligent une telle réaction, et si l’épidémie repart, le reconfinement des français doit être appliqué rapidement, comme le remarque Jean Castex.

 

On aurait 3 semaines pour savoir, et la réussite du déconfinement dépendra des réactions de toute la population, d’où la nécessité de garder la veille sur les gestes barrières et la désinfection.

 

Le chargé du déconfinement invite aussi le gouvernement à se préparer pour appliquer les accompagnement et les dispositifs d’aide sociaux et économiques à nouveau, à l’image de ce qui était durant la période avant le 11 mai.

 

Le reconfinement des cas positifs et le reconfinement régional

 

Quand une personne est testée positive au nouveau coronavirus, un suivi est fait pour pouvoir dépister toutes les personnes avec qui elle a pu avoir contact durant les 14 jours avant l’apparition des premiers symptômes, et chacune de ces personnes doit retourner vers un confinement solitaire pour ne pas poursuivre la propagation.

 

La carte du déconfinement était basée sur le nombre des cas testés positifs en parallèle avec la disponibilité des lits dans les hôpitaux, et ce à une échelle départementale, et c’est ainsi que pourrait se préparer un reconfinement si les chiffres s’améliorent dans des régions mais pas dans d’autres.

 

Le rôle de la désinfection

 

En plus des gestes barrières qui visent à réduire les risques d’une contamination naturelle au SARS-Cov-2, la désinfection des zones à risque et des endroits qui regroupent un grand nombre de personne est obligatoire pour réduire les risques d’une contamination environnementale.

 

Le virus se propage à cause de la suspension des gouttelettes de salive contaminé dans l’air, mais ces particules peuvent aussi se trouver collés dans des surfaces suite aux contacts de personnes qui porteraient le virus, même si elles sont asymptomatiques, avec des objets se trouvant à l’intérieur des bureaux ou des chantiers, comme à l’extérieur dans la rue.

 

Des recherches ont démontré que le virus peut rester vivant sur les surfaces en bois, en acier, en plastique ou en carton avec des durées différentes qui peuvent s’étaler entre quelques heures à quelques jours, ce qui peut se renforcer à cause de l’humidité et de la chaleur.

 

Nous sommes une entreprise spécialisée dans la désinfection depuis une vingtaine d’années, une durée durant laquelle nos agents ont pu accumuler une expertise et un savoir-faire que nous mettons à votre disposition pour désinfecter vos locaux, notamment grâce à la nébulisation au virucide qui tue le SARS-Cov-2 en une courte durée.

 

Vous pouvez nous envoyer un message depuis notre page de contact, ou nous appeler au 01 43 08 15 17, pour qu’un conseiller puisse étudier votre demande et vous proposer un devis gratuit.

 

Les méthodes que nous utilisons sont les dernières techniques de désinfection qui n’ont pas d’impact sur la santé ou sur l’environnement, ni sur le matériel présent sur place, et toute les matières que nous utilisons sont contrôlées, nous travaillons sous la supervision de la comission européenne et le ministère de l’Ecologie qui certifient nos produits et nos méthodes comme étant des techniques et des matières amicales, bien qu’efficaces contre les virus et les bactéries.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous avez une problématique de rats, souris, cafard, puce, punaise de lit ou autre nuisibles à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.