Fermeture Administrative Restaurant pour Hygiene : Ne Risquez Pas

Pour éviter une fermeture administrative, qui concerne les restaurants et les types de lieux semblables, qui ont été attaqués par des rongeurs ou un autre type de nuisibles, il faut agir en vitesse car les lois qui réglemente la situation sont très stricts, pour but de protéger la santé du consommateur.

Une fermeture restaurant pour hygiène à cause de la présence de rats, de cafards ou d’un nuisible ravageur est très possible après le contrôle sanitaire. Ces nuisibles ravagent beaucoup de lieux à Paris et en Île-de-France et la contamination est possible. Il faut donc prendre des précautions, nous fournissons des conseils sur notre site pour prévenir, mais il faudrait bien appliquer une désinfection des lieux en cas d’infestation.

La fermeture administrative est possible suite à la visite de contrôleurs qui inspectent les lieux minutieusement.

 

La Fermeture Administrative Restaurant

En effet, il est possible de fermer un restaurant une fermeture administrative après une visite de la direction départementale de la protection des populations (DDPP), et la réouverture est seulement possible après l’application des recommandations et consignes de la DDPP. En cas de dératisation ou désinfection demandée, nous proposons les meilleurs solutions à tarifs convenables.

Les restaurants sont, selon les instruction des contrôleurs, emmenés à respecter les normes d’hygiène internationales pour éviter tout risque sanitaire dangereux pour les consommateurs, comme la possibilité de transmission de la maladie du rat.

Il s’agit en générale de rats ou de souris, de cafards aussi parfois, nous avons pu traiter le problème de façon efficace chez plus qu’un restaurant, et on connaît bien ces nuisibles depuis plus de 15 années de lutte, comme nous connaissons les exigences de la DDPP.

 

La Fermeture Restaurant pour Hygiène

En cas d’infestation par une espèce d’insectes ou d’animaux déclarés nuisibles à l’environnement et à la santé de l’homme, et surtout quand il s’agit de cafards ou de rongeurs, les risque de transmission de maladies sont très élevés, même pour les bébé cafards et les petites souris.

Ces espèces de ravageurs causent directement plusieurs maladies, et peuvent également contaminer la nourriture avec leurs salives, urines et excréments, et causer des intoxications alimentaires aux clients de façon indirecte, voir pire chez certains cas et pour quelques individus.

Puisqu’il vaut mieux prévenir que guérir, on vous propose un entretien annuel ou semi-annuel pour maintenir une propreté des lieux et une protection contre l’infestation. Vous pouvez nous contactez pour avoir un devis gratuitement et avoir une idée sur le contrat de dératisation qui conviendra à votre situation.

 

La Solution Dératisation ou Désinsectisation

L’intervention se passe en toute discrétion suivant des plages horaires qui ne dérangeraient pas le service ni la clientèle que ce soit une intervention de lutte ou une simple inspection de la sévérité du cas.

C’est vrai que notre premier rôle consiste à éradiquer l’espèce ravageuse qui est sujet de lutte, mais nous effectuant également un audit structurel où on repère les différentes failles qui laissent la possibilité de l’arrivée ou du retour à l’intérieur de l’insecte ou du rongeur possible à identifier par les crottes laissés derrière.

Les agents de la société de dératisation doivent avoir une idée complète sur le comportement des nuisibles mais aussi sur les implications de qualité exigés par le contrôle sanitaire. La loi exige l’établissement d’un plan de désinsectisation ou dératisation avec des certificats et des cahiers de charges qui doivent inclure, entre autres, les noms des produits utilisés, les détail des lieux à traiter, l’emplacement des pièges et la fréquence des interventions.

Il est impératif d’avoir une très bonne hygiène, ce qui impose la lutte contre les insectes et animaux susceptibles de contaminer les aliments, en particulier les souris et les cafards. Quand on remarque une présence de rongeurs ou d’insectes, les gérants de restaurants ou de bar doivent suivre les règlements prescrits par l’autorité sanitaire, et demander une intervention de désinfection.

Il y a plusieurs référentiels internationaux de qualité qui peuvent aussi vous aider à être conforme à toutes les dernières normes d’audit et aux systèmes de gestion de la qualité, et à éviter une fermeture administrative de votre restaurant.

 

Le contrôle sanitaire et la fermeture administrative

La fermeture administrative pour hygiène concerne les restaurants, les traiteurs, les boucheries et tout endroit ou établissement pouvant recevoir le grand public. Les contrôleurs de la DDPP contrôlent tout, comme l’affichage des prix, mais se concentre surtout sur l’hygiène spécialement quand il s’agit de nourriture fraîche.

Le contrôle porte sur l’hygiène, la température et l’humidité, l’entretien durable des équipements utilisés et le respect de la propreté de la part du personnel, la qualité de l’eau et aussi sur la présence potentielle d’une espèce de nuisibles sujet de lutte.

Les contrôleurs et les inspecteurs demanderont aussi des documents à fournir, comme les fiches de contrôle des huiles et celle du suivi de nettoyage, dératisation ou désinsectisation. Aussi, dans certains cas, des documents de formation du personnel et des rapports d’analyses.

Quant aux sanctions, c’est aussi selon les cas et la répétitions des cas. D’abord il faut s’attendre à un avertissement si par exemple il manque des dates dans les reçus de la fourniture, mais dans les cas extrêmes, la fermeture administrative restaurant est forcée. Et suite quelques fois à un procès verbal, une poursuite pénale peut même amener à une peine de prison.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous avez une problématique de rats, souris, cafard, puce, punaise de lit ou autre nuisibles à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.