Deuxième Pic du Coronavirus : Tout ce qu’il Faut Savoir

Des épidémiologistes et des experts en infectiologie avertissent qu’un deuxième pic de la propagation du nouveau coronavirus pourrait bien se déclencher après la fin de l’été, seulement, les experts n’ont pas une idée sur la sévérité du deuxième pic, si les taux relatifs à la propagation de la covid-19 vont être plus ou moins élevés que ce qu’on a enregistré et ce que l’on continue à enregistrer dans d’autres coins du monde où le virus sévit toujours avec la vague actuelle.

Les taux de propagation de la maladie et les chiffres relatifs aux infections risquent de sauter soudainement et significativement à n’importe quel moment, comme est remarqué dans une hypothèse de l’Organisation Mondiale de la Santé concernant les prochains mois du coronavirus et sa propagation dans les quatre coins du monde.

Il est possible de voir “un deuxième pic” se déclencher, comme l’a mentionné le Dr Mike Ryan, directeur exécutif du programme OMS de gestion des urgences sanitaires, le lundi 22 juin lors d’une déclaration officielle.

Un deuxième pic est différent d’une deuxième vague, ça ne se déroule pas aussi soigneusement ou progressivement qu’une vague de propagation d’un virus, mais ça signifie un pic soudain et une remontée rapide des cas positifs, ce qui pourrait surcharger à nouveau les hôpitaux et ce qui pourrait provoquer un plus grand nombre de décès.

 

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit?
Vous souhaitez désinfecter votre maison, appartement, hotel, local... à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.

 

Le deuxième pic pourrait être pire que le premier, et c’est nos actions d’aujourd’hui qui vont conclure à ce qui va se passer à l’automne et s’il y aurait une augmentation rapide du nombre de personnes qui attrapent la maladie.

 

Ce à quoi un deuxième pic peut ressembler

Dans le scénario d’un deuxième pic, le nombre de cas actifs va augmenter rapidement et brusquement jusqu’à ce que ça dépasse les chiffre déjà enregistrés auparavant, après une période où ces chiffres relatifs aux nombre de personnes infectées avaient une stabilité.

Alors que dans une deuxième vague, le nombre de cas va augmenter graduellement pour que ça impacte différentes régions du globe en des temps différents, et c’est le timing qui compte le plus parce que dans les deux situations, le même nombre de personnes pourraient être affectés par le nouveau coronavirus.

Un deuxième pic veut dire que plus de personnes vont attraper la maladie en même temps, et durant la période de la grippe saisonnière, ce qui va surcharger les systèmes hospitaliers, laissant plus de risques de décès à cause de la contamination au SARS-Cov-2, des décès qui sont possible à éviter.

Prévenir et éviter ces décès qui sont possibles à éviter est la première raison pour essayer d’atténuer le deuxième pic, pour que les hôpitaux puissent prendre en charge toute personne qui a besoin d’une hospitalisation pour leur donner les meilleurs chances possibles d’avoir des résultats positifs, selon une déclaration de spécialistes en infectiologie à CNN.

 

Pourquoi c’est dangereux

Selon les experts, un nouveau pic peut causer un grand nombre de décès possibles à éviter, et ce non seulement chez les patients atteints par la covid-19 mais également chez les patients qui souffrent de plusieurs autres maladies comme le cancer ou le diabète et qui ont souvent besoin d’une hospitalisation.

Quand les hôpitaux sont surchargés, il y a moins de places pour les personnes qui ont besoin de soins urgents qui pourront soudainement avoir besoin d’une intervention à l’hôpitale, et plus de personnes seront exposées aux risques de décès.

Un autre avantage pour le virus et qu’il est possible de revoir une augmentation dans les nombres des cas actifs durant le temps de la grippe saisonnière, pendant l’automne et l’hiver, nous seront plus exposés aux risque de pouvoir attraper toutes sortes de virus dont le SARS-Cov-2.

Du point de vue des soins de santé, la saison de la grippe est souvent “une période difficile parce qu’il y a beaucoup de personnes malades”, comme l’explique des épidémiologistes, avant de constater que “ça va être un vrai défi” de voir la saison de la grippe face à covid-19.”

Le coronavirus qui ressemble à la grippe saisonnière durant le début de l’infection est difficile à reconnaître durant cette période, il est cependant plus contagieux qu’une grippe, ce qui pousse plusieurs organisations à s’apprêter à un deuxième pic.

 

Où pourrait se produire un deuxième pic et de quelle sévérité ?

Les endroits qui peuvent subir un deuxième pic du coronavirus et la sévérité du deuxième pic dans ces endroits dépendent majoritairement de la vitesse de la levée des restrictions imposées par la propagation de la maladie.

Un deuxième pic peut surgir durant l’automne ou vers la fin de l’été, pour coïncider avec la saison de la grippe, mais si les restrictions sont levées et si les choses reviennent rapidement à la normale, l’arrivée du deuxième pic peut s’accélérer et venir dès la fin du mois de juin, chose qui serait difficile à contrôler selon des épidémiologistes.

Le timing et la sévérité du deuxième pic peuvent aussi être impactés par la levée rapide des restrictions, surtout par le retour des universités dans un temps où les commerces pourront ne pas arrêter.

 

Pourquoi c’est inévitable et que pouvons-nous faire ?

En revanche, la contamination d’un certain nombre de personnes et l’arrivée d’un deuxième pic pourraient être inévitables tant qu’il n’y a pas de vaccin, et ce même si la majorité des personnes restent chez elles, la remontée des cas est à attendre, comme l’explique des experts en infectiologie.

Les infectiologues ajoutent par la suite que le choix que l’on a est soit de laisser la maladie se propager ou bien de ralentir sa propagation le maximum possible, et dans le deuxième choix, on aurait du temps pour le développement d’un vaccin et on éviterait le surchargement des hôpitaux.

Nous sommes une entreprise de désinfection et nous avons pu intervenir plusieurs fois contre le SARS-cov-2 et sa possibilité de se transmettre via des objets contaminés.

Contactez-nous en nous envoyant un message ou en nous appelant au 01 43 08 15 17, un conseiller vous proposera un devis gratuit.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit?
Vous souhaitez désinfecter votre maison, appartement, hotel, local... à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.