Deratisation Dans Les Locaux : Pensez Volume !

Lorsque l’on veut exterminer ou dératiser les rats ou les souris  dans les bâtiments, beaucoup de personnes font l’erreur de se focaliser uniquement sur le sol.

Un bon dératiseur regarde toujours en hauteur

En effet lorsqu’il s’agit de traiter les maisons où tout autres types de locaux,  il faut penser à dératiser le volume et non pas la surface.

Ainsi avec cette idée en tête,  les cloisons, les plafonds, deviennent  aussi des terrains de chasse pour le dératiseur de rat ou de souris.

Les cloisons, un  terrain difficile pour le dératiseur

Il arrive très souvent que nos clients nous contactent afin de nous dire qu’ils entendent  des bruits de grattement dans les cloisons où les contre cloisons.

Généralement le rongeur pénètre  à un endroit facile d’accès pour lui,  se balade à l’intérieur de l’habitation,  et il se perd. il va donc essayer de trouver le chemin le plus rapide et le plus court pour sortir de cette situation.  et c’est là que le rat ou la souris va commencer à gratter et ronger la cloison.

Besoin d'un devis gratuit ?
Découvrez ce qu'il en coûte, estimez facilement le coût d'une extermination. Demander une estimation via notre FORMULAIRE D'ESTIMATION.

Des dégâts souvent important.

En plus de dégrader l’isolation des cloisons,  le rongeur peut aussi se mettre à ranger des câbles électriques,  et là c’est des risques importants d’incendie.

Mais c’est surtout les pannes électrique très difficile à identifier par le client,  qui sont le plus souvent mal vécu.

Les rats et les souris de très bon grimpeurs

Les rats et les souris sont d’agiles animaux qui peuvent grimper le long d’une tuyauterie par exemple,  pour se faufiler dans un faux plafond. Les rongeur vont trouver un excellent endroit pour nidifier.

Chaleur et nourriture étant à proximité:  il faut juste descendre et aller chercher.

Dans le faux-plafond les rongeurs vont commencer à gratter les différents isolants et déposer des excréments et de l’urine.

Au fur et à mesure que le temps passe la quantité d’excréments peut devenir considérable et commencer à tomber du faux plafond engendrant de la poussière et accentuant le risque de crise d’asthme ou d’allergie.

Le faux plafond une autoroute à rongeur

Arrivés dans le faux plafond les rats ou les souris dispose d’un environnement calme et sécurisant.

Ils vont prendre confiance et commencer à explorer l’ensemble du faux plafond.

Si celui-ci est continue comme dans la majorité des cas,  c’est l’infestation totale de l’habitation ou des locaux qui est malheureusement au  rendez-vous.

Locaux tertiaires chemin de câble = danger.

Dans tous les locaux tertiaires où l’on peut voir des chemins de câbles permettant de faire circuler le câblage électrique ou informatique,  les rats et les souris utilisent ces chemins de câble afin de circuler librement et sans aucun risque de se faire attraper.

Ils ont tellement confiance en ce chemin d’accès qu’on les voit même dans certains endroits circuler en pleine journée et à la vue de tous les occupant.

Les dératiseurs vont deratiser les faux plafond et les divers chemins de câbles afin d’empêcher l’infestation de ces volumes, pour pouvoir se focaliser le reste du temps au niveau du sol.

Notre entreprise de deratisation intervient à Paris et en Île-de-France,  et lors de leurs interventions nos techniciens deratiseur spécialisés dératisent tout le volume de vos locaux afin de ne laisser aucune chance aux rongeurs de vous infester.

Pour toute demande d’information ou de traitement n’hésitez pas à contacter nos services au 01 43 08 15 17 ou par  ou par notre formulaire de contact. Pour toute demande de dératisation.

Nous viendrons à bout de toutes les infestation de rat ou de souris à Paris et en Île-de-France,  pour vous rendre la vie plus agréable, grâce à notre deratisation.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous avez une problématique de rats, souris, cafard, puce, punaise de lit ou autre nuisibles à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.