Coronavirus : Covid-19 et la Santé Morale des Citoyens

Alors qu’on est submergés d’émotions et d’informations concernant la propagation du covid-19 et le développement de la situation pandémique au niveau mondiale, on s’inquiète apparemment plus qu’il ne le faut et on développe des réactions psychiques, des réactions sociales, et ces dernières ne font que renforcer nos peurs et nos inquiétudes.

 

Selon des psychologues, c’est le fait d’avoir les même informations répétitivement qui nous laisse y croire, que ce soit des vrais ou des fausses informations.

 

Puisque la mémoire garde les faits qui nous ont émotionnellement marqué plus que les autres faits et informations qu’on jugerait inutile, on serait naturellement à la recherche des informations qui pourraient renforcer nos croyances, qui seraient guidées par nos émotions plus que par une tendance à la vérification des faits.

 

Nous mettons le point, dans cet article, sur l’origine de la peur et sur les différentes réactions psychiques que les individus peuvent développer en ces temps périlleux, nous offrons aussi des solutions scientifiques pour contrer ces réactions, comme nous revenons dans un dernier paragraphe sur le rôle de la désinfection pour réduire les sentiments d’angoisse.

 

Les rumeurs, plus contagieuses que la maladie

 

C’est ce que nous affirme l’épidémiologiste Adam Kucharski, avant d’ajouter que la meilleur manière de combattre ces rumeurs qui nous causent des troubles est de les traiter comme des virus.

 

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous souhaitez désinfecter votre maison, appartement, hotel, local... à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.

 

Des atcs malsains à cause de la peur

 

Dans un essai expérimental, deux psychologues, Amos Tversky et Daniel Kahneman, expliquent que la peur impacte les choix que nous pouvons faire, face à tel ou tel situation.

 

  • L’expérimentation :

 

Ils ont demandé à un grand nombre de personnes de faire le choix entre un traitement qui sauverait 200 personnes, parmi 600 qui seraient sous le risque de pouvoir mourir suite à une contamination, ou un traitement qui sauverais 33% de ces gens sous le risque et qui laisserait 67% trouver la mort.

 

L’étude a démontré que 72% des personnes questionnés favorisent le premier traitement qui vient avec des chiffres réels, et suite à l’inversement de la situation, 78% ont choisi le traitement qui laisserait 33% de chances de survie aux 600 personnes sous le risque.

 

Les deux choix représentait la même situation mathématiquement parlant, où les 600 personnes avaient les mêmes chances de survie, et seulement la façon de voir les choses a changé.

 

  • L’explication :

C’est parce que, selon les deux psychologues, on serait plus susceptibles à prendre du risque pour éviter les fatalités, vu que notre psyché est affecté par la peur de perdre plus que par l’espoir de pouvoir gagner, et quand le pourcentage se basait sur le nombre des morts possibles plutôt que sur le nombre à pouvoir se rétablir, les gens “acceptaient les risques”.

 

L’inconnu, à l’origine de la peur

 

Un expert de la perception des risques et de la prise de décisions, Dr Baruch Fischhoff, revient sur le fait que plus de personnes trouvent la mort à cause de la grippe normale que suite à une contamination au nouveau coronavirus.

 

La “grippe normale, on la connait bien” poursuit-il, et explique que c’est parce que nous ne connaissons pas encore beaucoup de choses sur le covid-19 qu’on développe de la peur et de l’anxiété sociale, et ce malgré le tas d’informations qu’on peut avoir de sources différentes.

 

Nous savons comment se propage la maladie mais nous ne savons pas encore comment la traiter, et de même, on n’est pas certains des origines de la maladie, et c’est assez pour nous donner de l’angoisse selon le professeur Fischhoff.

 

Des effets psychiques causés par le confinement

 

L’isolement, la quarantaine et la distanciation sociale, sont des concepts qui font surface de nos jours, et à cause de leurs significations proches, on en développe des réactions psychiques qui sont semblables.

 

D’abord, on a plus de stress à cause de plusieurs facteurs, comme le fait de ne plus pouvoir avoir des contacts proches avec les gens, et comme le fait de se retrouver chez soi tout le temps, avec son conjoint ou avec ses enfants, ou à cause du fait que l’on soit en chômage partiel.

 

L’être humain aurait non seulement du plaisir à avoir des relations sociales, mais ça représenterait aussi un besoin, selon Julianne Holt-Lunstad, spécialiste en neurologie, avant d’ajouter que les hommes et les femmes, et aussi les enfants, cherchent des rapports sociaux tout comme on chercherait de quoi se nourrir quand on a une faim.

 

Se priver de ces rapports sociaux nous rend malheureux, frustrés et parfois en colère sans aucune autre raison, et sur le long terme, ça peut même affecter notre personnalité.

 

Comment gérer le stress et l’anxiété ?

 

Selon le professeur Fischhoff, il faudrait surtout gérer ses sources d’informations concernant le nouveau coronavirus, pour réduire l’exposition aux rumeurs répétées et suivre l’évolution et le changement des choses de façon objective.

 

Deuxièmement, le spécialiste en psychologie et en mathématiques invite les gens à faire une “analyse des risques” en se demandant si on a été exposé à de grands risques de contamination après un contact avec une personne qui tousse ou qui éternue, et d’éviter, par la suite, une exposition à ces risques.

 

Et un dernier point, il faudrait garder les précautions nécessaires de nettoyage des mains et de désinfection des zones et des objets contaminés suite à la présence ou à l’utilisation de ces objets par une personne atteinte par le virus.

 

Pourquoi la désinfection ?

 

L’eau et le savon sont suffisant pour nous débarrasser des virus et des bactéries pouvant rester collés sur nos mains après avoir touché un objet, mais l’utilisation du gel hydroalcoolique est aussi recommandée quand on est exposés aux risques en dehors de chez nous.

 

La désinfection des rues des traces du coronavirus revient aux autorités, et doit être effectuée impérativement suite à une contamination d’un lieu qui est souvent côtoyé par les gens, pour, entre autres, apaiser l’inquiétude de ces personnes.

 

En tant que société spécialisée, nous avons déjà pu intervenir dans des lieux contaminés pour une desinfection coronavirus totale, efficace et certifiée.

 

Nous utilisons la nébulisation au virucide pour détruire le SARS-Cov-2, une méthode qui rassemble les techniques chimiques et mécaniques, et qui ne laisse aucun impact sur l’environnement.

 

Contactez-nous rapidement en cas de besoin, nous pouvons intervenir dans différents types de lieux avec différents types de surfaces et de matériel, à l’intérieur comme à l’extérieur, contre le covid-19 qui serait potentiellement plus dangereux que ce que l’on croit.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous souhaitez désinfecter votre maison, appartement, hotel, local... à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.