Covid-19 Fake News : Les Fausses Nouvelles et la Désinformation

Selon des experts de l’information et suite à la propagation du covid-19, il faudrait renforcer son système immunitaire contre la désinformation et les fausses nouvelles parce qu’il s’agit d’un phénomène qui se propage en parallèle avec le virus et à cause des conséquences comme le confinement.

 

En effet, on est exposés à différents points de vue concernant la transmission et l’origine du SARS-Cov-2. Cependant il y a aussi sur internet de la désinformation à petites doses qui peut servir comme vaccin contre la désinformation en général, en utilisant les mêmes techniques et les mêmes moyens dont se propagent les fausses nouvelles.

 

On le sait au moins depuis de temps de la grèce ancienne, où la désinformation était présente sous des formes différentes de rumeurs, que l’ennemi de la connaissance et du savoir ne serait pas le fait de ne pas connaître les choses, quand ce point tendrait vers le savoir plus que l’impression du savoir et que l’on croit connaître les choses.

 

Le marché des informations

 

Les recettes secrètes fournis par les internautes comme remèdes miracles qui soignerait la maladie ne sont, bien sûr, pas à suivre, vu que dans quelques forums, on parle de l’efficacité de la cocaïne et de l’urine d’enfants.

 

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous souhaitez désinfecter votre maison, appartement, hotel, local... à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.

 

Il faut faire attention à la désinformation concernant le covid-19, à quoi nous consacrons cet article, parce que ça a déjà tué 27 personnes en Iran après la consommation du méthanole, le 9 mars, suite à la fausse information que l’alcool guérirait la maladie.

 

Concernant la transmission du virus et la prévention contre la contamination, boire des boissons chaudes ou encore se raser le visage ne sont pas des mesures qui vous protègeront.

 

Aussi pour la viande de boeuf et boire de l’eau chaque 15 minutes qui, selon un communiqué de l’AFP, ne jouent pas le rôle de vaccins contre le SARS-Cov-2.

 

Et finalement, on lisait aussi que la vitamine C jouerait un rôle préventif contre la maladie, mais ce n’est malheureusement pas le cas.

 

Le coronavirus créé en laboratoire ?

 

Les études portant sur le virus sont en cours de réalisation, il a été constaté dans plusieurs laboratoires que le nouveau coronavirus ressemble à un virus qui s’attaque aux chauves souris, mais comme ce qui était le cas avec le SRAS et les MERS, un hôte intermédiaire a dû transmettre la maladie aux hommes.

 

C’était la civette et les dromadaires comme hôtes dans les cas du SRAS et du MERS, mais aujourd’hui on parle du pangolin qui a possiblement été l’hôte du virus avant la contamination de l’homme, un animal dont les séquences des génomes de virus qu’il hôte seraient identiques à 99% aux coronavirus.

 

Lors le la créations de virus dans des laboratoires, on parle d’une “ingénierie génétique”, et cette opération laisse toujours des traces sur le produit, des traces qui n’existent pas des séquences génétiques du nouveau coronavirus.

 

On en déduit que le virus n’est pas le produit d’un mélange entre le SRAS et le VIH, où une combinaison produite en tant qu’arme chimique à être utilisée lors d’une troisième guerre mondiale.

 

Une vidéo où on parle de la création du virus à l’Institut Pasteur

 

La vidéo a pu circuler sur facebook puis partout dans d’autres réseau sociaux, et où on cite que le virus serait créé par l’Institut Pasteur pour vendre plus de vaccins contre les différents types de coronavirus.

 

Dans la vidéo, l’internaute s’appuie sur un brevet déposé en 2004 et lié au SRAS qui sévissait en 2003, pour expliquer toutes les questions sur l’origine, la transmission et la propagation du nouveau coronavirus.

 

Un communiqué du 18 mars de la part de l’Institut Pasteur explique que le brevet concerne le SARS-Cov-1, et que le virus actuel serait le “cousin” de celui qui s’est propagé en 2003. Et qu’ils mènent actuellement des recherches sur le nouveau coronavirus en s’inspirant sur les anciennes recherches et les virus anciennement découverts.

 

Des mesures gouvernementales contre la désinformation

 

C’est le gouvernement britannique qui a promis une action sévère, quand le temps viendra, contre les personnes ayant fait circuler des fake news durant la pandémie et qui seraient liés d’une façon ou d’une autre à la circulation du virus et la propagation de la maladie.

 

D’une autre partie, le gouvernement américain par le biais du chef de la diplomatie, Mike Pompeo, a déclaré à la Chine, dans un entretien téléphonique, qu’il faudrait arrêter la circulation des fausses nouvelles et faire union contre la désinformation.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous souhaitez désinfecter votre maison, appartement, hotel, local... à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.