Le Coronavirus et sa Transmission, les Symptômes et la Prévention

L’épidémie revient encore, avec des symptômes semblables qu’auparavant, des modes de transmission semblables, mais avec une origine différente cette fois.

 

A titre de prévention, cet article est dédié à mettre le point sur les origines du virus, son mode de transmission, et les symptômes spéciaux que l’on peut développer si on choppe une grippe à cause du virus.

 

La transmission du coronavirus d’un animal à l’homme est possible, et ce fut les premières transmission enregistrées, à part la possibilité de transmission de l’homme à l’homme ou de l’animal à l’animal.

 

Le traitement n’est pas comme le traitement d’une grippe normale, nous vous expliquons également ce qu’il faut faire en cas de contamination.

 

En France, une 6ème contamination a été enregistrée il y a quelques jours, et aucun cas de décès jusqu’à présent. En chine, le nombre est arrivé à 170 personnes qui ont trouvé la mort depuis Décembre de l’année dernière.

 

L’origine et la transmission du coronavirus

L’origine du coronavirus qui a ravagé le moyen orient en 2012 était surtout les chameaux et le bétail, la transmission était possible parce qu’on partage la même structure de quelques protéines avec ses animaux, et des traces de ce protéine existaient dans les échantillons que les scientifiques ont pu tirer des gens qui ont été touchés.

 

C’est une autre forme du coronavirus qui est apparue en chine, une forme semblable au syndrome respiratoire aigu sévère (SARS) qui est causée par la chauve souris et d’autres types de rongeurs et de mammifères nuisibles à la santé de l’homme.

 

Aujourd’hui, avec cette forme du virus qui s’est propagée en Chine, on a trouvé des protéines que nous, les humains, partageons avec les chauves souris comme avec des types de rongeurs.

 

Et il y a un autre élément qu’on a partagé avec les chauves souris depuis l’aube des temps, c’est le fait de pouvoir ôter le fameux parasite qu’on connaît sous le nom de la punaise de lit.

 

S’il y a des risques de transmission entre les hommes et les rongeurs, ou entre les hommes et les punaises, on risque une contamination rapide vu que ces espèces ravagent les grandes villes de l’Europe.

 

Les scientifiques en Chine et dans d’autres laboratoires dans le monde sont en train d’étudier la situation après que le génome du virus ait été séquencé pour but de mieux comprendre ses origines.

 

On soupçonne également d’autres espèces nuisibles comme les serpents pour leurs possibilités de transmettre le nouveau coronavirus à l’homme, et même quand il s’agit de la transmission entre les hommes, les scientifiques sont toujours en train d’étudier si ça se fait seulement par les voies respiratoires ou bien aussi via la contamination du sang de l’humain.

 

La transmission est en tout cas possible entre les hommes et il faudrait faire attention, bien que les gens les plus concernés sont ceux qui vivent dans les zones rurales ou à proximité d’un marché de la faune où sont vendus des animaux possiblement porteurs du virus, et qui a été la source du problème en Chine.

 

Les symptômes du coronavirus qui ressemblent aux symptômes d’une grippe

Ce qui est difficile à gérer, c’est que quelques personnes peuvent être porteuses du virus sans développer aucun symptôme à cause de ça, bien que d’autres peuvent développer des symptômes comparables à ceux du syndrome respiratoire aigu sévère, lié au coronavirus, et qui peut causer la mort comme ça a été enregistré il y a quelques années chez 858 personnes en moyen orient.

 

Pour la plupart, c’est des symptômes au niveau du nez, de la gorge et des voies respiratoires ainsi qu’une inflammation des oreilles, ce qui ressemble aux symptômes d’une simple grippe avec la possibilité de développer une pneumonie ou une insuffisance rénale.

 

Cependant, le nouveau type du coronavirus apparue en chine a mis fin à la vie de 2% des personnes touchées, mais ces personnes étaient surtout des personnes âgées et d’autres qui souffraient de d’autres maladies en parallèle.

 

Les traitement et la prévention contre le coronavirus

Il est appelé corona virus parc qu’il a une forme d’une couronne avec des bouts pointus qui servent à pénétrer les cellules. Selon les études portés sur le nouveau génome, il s’est avéré que des médicaments antiviraux qui ont été développé comme traitement à d’autres types de virus, peuvent servir contre la nouvelle forme du coronavirus.

 

Il n’existe toujours pas de vaccin qui agit contre le coronavirus à cause de la mutation continue de celui-ci depuis sa découverte dans les années 60.

 

Il faut juste éviter tout contact directe avec les personnes touchées par le virus, plusieurs organismes au niveau mondial se sont rassemblés pour tester des vaccins et mettre fin à l’épidémie.

 

Pour éviter d’être contaminé, il faut suivre les même précautions que l’on suit pour ne pas avoir une grippe : toujours se laver les mains après avoir touchés quoi que ce soit comme les poignées des portes et des fenêtres qui auraient pu être touchés par des personnes porteuses du virus, et d’éviter de toucher ses yeux ou de mettre les doigts dans la bouche et de boire assez d’eau.

 

Aussi, il faut faire plus d’attention avec toutes sortes d’insectes et d’animaux nuisibles à la santé de l’homme.

 

Ceux-ci peuvent transmettre le coronavirus, bien que sa nouvelle forme est plus spécifiquement liée avec un contact avec les chauves souris.

 

Des scientifiques s’inspirent du traitement du virus de l’ebola pour traiter le coronavirus, il y a des protéines synthétisés en laboratoires qui peuvent neutraliser les éléments pathogènes du corona.

 

D’autres recherches portent sur la présence du protéine pouvant transmettre le virus chez plusieurs mammifères et rongeurs.

 

Il a aussi été trouvé que le réchauffement climatique qui impacte l’animal, son environnement et son mode de vie, impacterait d’une façon indirecte l’homme qui partage la vie avec les animaux de compagnie en pleine ville.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous avez une problématique de rats, souris, cafard, puce, punaise de lit ou autre nuisibles à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.