Coronavirus : Cigarette Electronique et Covid-19

La plupart des composants d’une cigarette électronique sont fabriqués en Chine à Shenzhen, et non pas à Wuhan, épicentre et berceau de la pandémie.

 

D’autre part, les goulettes infectieuses et microscopiques de salive, qui sont diffusées dans l’air après qu’une personne contaminée tousse ou éternue, peuvent possiblement sortir des poumons lors du vapotage. Pire encore, dans le cas ou un ami ou un proche aimerait “expérimenter” votre cigarette après être attiré par la saveur et le goût.

 

Pour but de diminuer les risques d’une contamination, nous mettons le point dans cet article sur tout ce qui lierait le vapotage et la cigarette électronique avec le nouveau coronavirus, les possibilités de transmission et comment prévenir, et aussi comment nettoyer une cigarette électronique et sa desinfction coronavirus, et s’il y a risque de ruptures des stocks suite aux arrêts de production en Chine.

 

C’est nécessaire d’avoir des informations complètes quand on vapote, parce qu’une utilisation normale de la cigarette électronique peut amener facilement à la contamination au virus durant ces temps de pandémie.

 

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous souhaitez désinfecter votre maison, appartement, hotel, local... à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.

 

Quelques personnes ont fait le choix du vapotage pour arrêter de fumer, d’autres pour essayer ce nouveau produit et quelques personnes attirés par les différents choix de goûts et de saveurs, mais se posent tous aujourd’hui des questions sur le covid-19 et les nouveaux effets que la cigarette électronique peut avoir sur la santé du vapoteur.

 

Les conseils des professionnels

 

Des spécialistes en toxicomanie, comme le docteur Nicholas Chadi du CHU Sainte-Justine, affirment que le vapotage rend plus vulnérable au covid-19 pour plus qu’une raison.

 

D’abord un affaiblissement du système respiratoire est toujours causé par la cigarette comme par le vapotage, surtout si on fume de façon quotidienne.

 

Et puis cela impacte l’appareil cardiovasculaire et la manière dont le sang arrive aux membres du corps et revient vers le coeur.

 

Le système immunitaire s’affaiblit suite à ces changements, et ça peut laisser une personne développer des syndrôme respiratoires sévères en cas de contamination au SARS-Cov-2.

 

Lors de la propagation du MERS de 2012 qui est un des différents types de coronavirus, les gens qui fumait ont dû développer des symptômes sévères et subir plus de risques de fatalité.

 

Des symptômes sévères

 

Ce ne sont pas les risques de transmission qui inquiètent les experts, comme le microbiologiste Dr Dean Hart qui prend l’occasion d’inviter les fumeurs et vapoteurs à arrêter cette habitude, mais plutôt les risques de développer des symptômes sévères et des complications qui rendraient le traitement plus difficile.

 

Le virus aura donc plus d’impact, en causant des infections inflammatoires dans les poumons, surtout quand on a l’habitude vapoter ou quand on fume plusieurs fois par jour.

 

La disponibilité des produits

 

Pendant la période de confinement, il est difficile de s’approvisionner aux liquides et aux pièces des cigarettes électroniques.

 

Les boutiques qui vendent ces produits n’étaient pas cités dans la liste des marchés à rester ouverts pendant cette période, et il a fallu trois jours pour se rendre compte que, comme les bureaux de tabacs, ces boutiques ont des clients qui vont devoir chercher l’approvisionnement partout, chez des amis, collègues ou d’autres relations, et ça va créer des contacts qu’il faudrait éviter pour diminuer les risques d’une contamination.

 

Il est à savoir que la majorité des types de matériel de vape sont disponible à commander en ligne, dans des boutiques en ligne, et il n’est pas toujours nécessaire de sortir pour en acheter, comme il faudrait préférer une livraison à domicile que dans un point de relais, chose qui pourrait être impossible aujourd’hui, et penser à une désinfection coronavirus suite à la livraison, sans possiblement développer de l’anxiété vis-à-vis le nouveau coronavirus.

 

La rupture de stock n’est pas à craindre

 

La plupart des usines chinois qui fabriquent les cigarettes électroniques et leurs pièces commencent petit à petit à reprendre le travail et à relancer la production, alors que les mise en quarantaine des travailleurs et la fermeture temporaire des quelques usines ont commencé à arriver vers une fin, après que le gouvernement chinois ait appelé aux reprises d’activités dans le secteur de l’industrie.

 

Selon des revendeurs qui importent le matériel comme les résistances les plus demandés, il y eu une rupture de stock vers janvier mais cette situation est dépassée dans les zones les plus éloignées de Wuhan, et que tout est prévu pour revenir à la normal durant, au plus pire, le mois de mai.

 

Une contamination possible via un colis ?

 

La transmission du nouveau coronavirus se fait en grande partie via les goulettes respiratoires quand une personne tousse ou éternue, et la contamination environnementale par le biais des objets est rarement enregistrée.

 

Les livreurs ont étés invités à garder une distance d’un mètre par rapport aux clients, après avoir déposé le colis près des portes.

 

Il faut savoir que le virus peut vivre dans les surface sèches et sans hôtes pendant une durée de 3 heures, et que les colis provenant de la Chine et qui contiennent le matériel des cigarettes prennent 8 heures pour arriver en France.

 

La désinfection des cigarettes électronique

 

Il est possible de nettoyer sa cigarette électronique du coronavirus avec plusieurs produits, mais il faut faire attention à ne pas l’endommager. Le plus conseillé et d’utiliser de l’alcool ou un liquide qui en contient, parce qu’il faut que le liquide de nettoyage sèche rapidement après utilisation.

 

Dans le cas de la contamination d’une personne que vous fréquentez quotidiennement, comme dans un lieu de travail, les risques d’une contamination environnementale restent minimes, mais une desinfection coronavirus des locaux doit être envisagée pour une continuité normale du travail et pour une sécurité du personnel.

 

Nous sommes une entreprise de désinfection qui intervient dans plusieurs types de chantiers et de locaux pour une opération qui ne laisse aucun virus vivant même dans les endroits les plus étroits.

 

Nous utilisons des nouvelles méthodes de nébulisation au virucide et nos agents sont formés sur les dernières techniques qui ne laissent aucun impact sur la santé ou sur l’environnement.

 

Suite à la présence d’une personne contaminée, n’hésitez pas à nous appelez pour une intervention rapide et certifiée.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous souhaitez désinfecter votre maison, appartement, hotel, local... à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.