La Campagne De Dératisation 2020 Est Lancée

C’est le moment de préparer la campagne de dératisation à Paris pour l’année 2020. Comme chaque année, la ville lance une campagne afin de mener une lutte réglementée contre la propagation des rats et des souris et l’infestation des lieux par ceux-ci.

 

Durant cette période, les propriétaire sont invités à porter plus d’attention à la présence de rongeurs à l’intérieur des logements, tout comme ça concerne les restaurants et tous types de lieux où les rats et les souris trouvent des conditions favorables pour s’y abriter.

 

Il faut prendre des actions avant la fin de la campagne, pour éviter toute sanction possible comme imposition administrative de dératisation, ou de devoir payer des amendes comme pénalité.

 

La campagne est lancée par arrêté de la préfecture de police, et les propriétaires, comme les locataires, sont invités à intensifier toutes les mesures de lutte contre les rats et les souris, et ce avant la fin de la campagne.

 

Pourquoi faut-il une campagne de dératisation ?

Chaque année, la ville exige des mesures plus strictes que les années précédentes.

 

Cette fois-ci, les syndic, les bailleurs et les propriétaires ont plus de temps pour appliquer une dératisation des lieux en cas d’infestation et pouvoir ainsi éviter les sanctions.

 

Besoin d'un devis gratuit ?
Dites au revoir aux parasites. Recevez un devis gratuit et sans engagement de Stoprat. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.

 

Les rats envahissent les grands jardins de Paris et la ville n’est pas à l’abri, même des mulots qui préfère les forêts où ils trouvent bien assez de nourriture, et se retrouvent en pleine ville durant les saisons les plus froides.

 

Ces rongeurs sont connu, à juste titre, pour pouvoir transmettre plusieurs maladies à l’homme comme la leptospirose, la peste et bien d’autres.

 

Que se passe-t-il lors d’une campagne de dératisation ?

Il faut débarrasser la ville des rongeurs qui envahissent des habitations et des places publiques tout en respectant l’ordre de sélection naturel pour ne pas impacter l’environnement.

 

Aussi, il faut veiller à ce que les rats et les souris ne reviennent pas sur place pour réaffecter les lieux en appliquant des mesures qui empêcheraient leur retour en bloquant les égouts à titre d’exemple, un grand budget est déployé pour ce but, on parle ici de 1,5 millions d’euros.

 

Il ne faut bien évidemment pas attendre la visite automatique d’un spécialiste chez vous en cas d’infestation, aussi, et bien que la campagne est lancée après un arrêté de la préfecture de police, ce n’est pas la préfecture qui va s’occuper de la dératisation des logements, celle-ci a tout de même mis une page internet où il est possible de signaler la présence de rongeurs.

 

Il s’agit par contre d’une mobilisation et d’un appel à l’action imposé par le règlement sanitaire et destiné aux propriétaires, syndics et commerçants. En cas d’infestation non entretenue par une dératisation, l’amende est de 450 euros.

 

Une mobilisation et un plan d’action en 3 étapes

D’abord, ça commence dans les espaces verts puis les zones de travaux et les égoût et sous-sols où la présence des rat à déjà été signalée ou remarquée.

 

Ensuite, il va falloir couper le chemin entre les rongeurs et les sources de nourriture à quoi ils s’attaquent et sur quoi ils vivent.

 

Il va falloir poser des conteneurs fermés au lieu des sacs de poubelles et multiplier le nombre de corbeilles dans les espaces verts et les endroits attaqués par les rats et les souris.

 

Après ça et finalement, le nettoyage des lieux et des zones concernées de façon répétitive et continue, et l’application des sanctions contre toute personne qui laisse des déchets dans des endroits publiques, ou qui laisse des graines ou de la nourriture pour les oiseaux et qui peuvent nourrir les souris et les mulots sans le savoir.

 

Des gestes citoyens à adopter lors de la campagne

Quand on vit dans un milieu social, les responsabilités sont partagées. Tous les parisiens sont concernés par la présence des rongeurs dans la ville des lumières, et les autorités invitent à prendre des mesures plus strictes avec l’arrivée des Jeux Olympiques que la ville va accueillir en 2024.

 

Il faut surtout veiller d’abord à ne jamais jeter les déchets par terre mais dans les corbeilles directement, surtout la nuit quand les rongeurs sortent chercher de quoi se nourrir.

 

Et automatiquement, il faudrait ramasser tout ce qui reste des pic-nics dans les endroits publiques.

 

Et également, il faut veiller à ne pas jeter les sacs de poubelle dans la rue parce qu’il est possible pour les rats de ronger les sacs pour atteindre la nourriture à l’intérieur.

 

Les autorités interdisent de donner à manger aux oiseaux ou à d’autres animaux sauvages dans les endroits publiques, tel est le plan d’action déployé cette année à Paris, et interdisent aussi de déplacer ou de toucher les pièges à rats installés dans ces endroits.

 

D’autres informations utiles

Les rongeurs sont attirés dans les villes par la chaleur et la nourriture, et en tant que société de dératisation, nous œuvrons pour couper les liens entre les rongeurs et les conditions qui sont favorables pour leurs reproduction et mode de vie.

 

Les caves et les cours sont des failles majeurs dans les immeubles à Paris. Les caves souvent délaissées, sont parfois directement reliées aux égouts parisiens, et dans le meilleur des cas, ne sont séparée par que par une grille métallique que les rats peuvent ronger avec le temps. Même chose pour les soupiraux en bas des immeubles.

 

N’hésitez pas à nous contacter en cas d’infestations, nos tarifs sont convenables.

 

Nos interventions finissent par un blocage des trous pour éviter le retour des rats pour réaffecter les lieux.

Besoin d'une information ou d'un devis gratuit ?
Vous avez une problématique de rats, souris, cafard, puce, punaise de lit ou autre nuisibles à Paris ou en Île-de-France. Contactez-nous au 01 43 08 15 17 OU via notre FORMULAIRE DE CONTACT.